Accueil » Visites et balades sur la commune de la Grand’Croix

Visites et balades sur la commune de La Grand’Croix

  • PARC DE LOISIRS DE LA PLATIERE
  • TOURISME INDUSTRIEL
  • LE VERGER CONSERVATOIRE

Parc actuellement en travaux

Ce parc représente une surface de 7 ha en rive du Gier, rivière réhabilitée. De nombreux aménagements ont été réalisés : parcours sportif de 1,600 km, aire de jeux pour les enfants, cheminements entre les différentes parties du site, création d’espaces conviviaux, de zones de pique-niques, d’un kiosque à musique, d’un théâtre de plein air de 200 places. C’est un lieu d’animation et de part sa diversité il permet de répondre à un très grand nombre d’aspirations de la population de notre Commune. Ce site est devenu un lieu privilégié pour les enfants, adolescents, seniors et bien entendu les familles.

AVANT LA PLATIERE C’ETAIT :
Une ferme, la propriété Dorel et une usine d’estampage les Ets Deville dont seul le pilon a été conservé.

La meule que l’on voit à l’entrée du parc ne provient pas du site lui-même mais de l’usine Chevillon qui a donné par déformation le nom de « Chavillon ». Une meule de 3,5 tonnes disposée sur un support adéquat symbolise le vécu du site. En effet cette meule qui était utilisée pour « l’aiguiserie » des outils retrouve ses lettres de noblesse à l’entrée sud du parc sur la Route Nationale.

A l’entrée nord côté garages on trouvera plutôt une ambiance de verger où l’on pourra prendre le temps d’admirer les essences du parc souvent originales.

IL Y A PRES DE 20 ANS :
Une zone artisanale a vu le jour et un premier parc de loisirs a été créée sur la partie centrale du site.

plan tourisme industriel la Grand Croix

Visites guidées organisées à la demande par le Centre d’Etudes et de Recherches du Patrimoine Industriel (CERPI). Vous pouvez choisir une visite à la journée ou en demi-journée et les thèmes du circuit sont modulables. Pour tous renseignements : 04.77.22.56.13 ou 04.77.22.51.93

Circuits libres de découverte proposés sur la brochure « A la découverte du patrimoine industriel ». Disponible à la Maison du Pays du Gier et l’Office du Tourisme de Saint-Chamond.

arboretum ville la grand croix

La Municipalité a mis à la disposition de l’association « Les Croqueurs de Pommes » du Terroir du Jarez une parcelle de terrain d’environ 1 ha située au dessus de la résidence de personnes âgées de la Péronnière, à flanc de coteaux, il est exposé bien au sud et possède une terre propice aux arbres fruitiers.
Le mouvement de cette association s’inscrit dans un besoin du public de retrouver ses racines et une alimentation saine. Parmi les arbres plantés, des cerisiers et des pruniers. Rappelons que l’association « Croqueurs de pommes » parcours toute la France et même l’Europe pour voler au secours d’arbres fruitiers en voie de disparition.

L’arboretum : il s’agit d’une plantation d’arbres dans un espace situé au dessous du verger conservatoire, dans le but de le compléter. Il a pour thème : « la domestication des espèces arbustives sauvages pour aller à l’arbre fruitier cultivé ».

Il est possible de visiter sur rendez vous : 04.77.75.48.17.

Plus d'informations
  • SENTIER N°1 CHAVILLON
  • BOUCLE N°2 LA FAVERGE
  • BOUCLE N°3 LES ARCS

Longueur : 7 km    –    Durée : 3h    –    Difficulté : facile

Partir du Parc de La Platière (D88).

Au giratoire prendre à gauche la rue de Farnay (longer le mur de soutènement de l’ancienne voie ferrée, la « Galoche ») jusqu’à la croix de bois (cimetière).

Au carrefour avec la rue de Burlat choisir à droite la route de La Merlanchonnière jusqu’au pont sur le Dorlay.

Passer sous la voûte des « Effets Passementeries ».

Prendre la voie de gauche vers les maraichers (serres).

Au croisement, prendre à gauche la rue de la grande écluse.

En bas tourner à droite sur le chemin de terre qui mène aux Blondières jusqu’à un stop.

Tourner à gauche jusqu’à l’entrée du stade.

Traverser la passerelle sur le Dorlay face aux HLM des Flaches.

Suivre à droite la rue Sauzéa sur 600m jusqu’à la RD 88.

A droite rejoindre le giratoire de « Carrefour Market » (sur Lorette).

Passer sous le pont SNCF jusqu’à la société Ermont.

Suivre à droite un chemin le long du Dorlay Emprunter la passerelle métallique sur la confluence Gier-Dorlay.

Puis passer au-dessus de l’autoroute.

Se diriger à gauche, passer le pont de pierres de la Faverge et arriver au-lieu-dit Frontignat.

Prendre à droite la rue de Piney. Suivre la route de La Péronnière qui longe les bâtiments de l’ADAPEI. Prendre à gauche le chemin des jardins familiaux.

Il mène à l’ancien pont de Chavillon (piles en place).
Par le passage sous l’autoroute on atteint La Platière par les « Moulinages de la Rive ».
Retour au Parc de la Platière par l’impasse de la Rive.

Longueur : 6 km    –    Temps : 2h30    –    Difficulté : moyenne

De l’entrée principale du Parc de la Platière, descendre à gauche par les escaliers au bord du Gier.

Emprunter le chemin qui descend la rivière.

On arrive rapidement à une vieille « levée ». Longer un bief, en rive droite, et atteindre, après quelques centaines de mètres, un petit pont sur le Gier.

Le traverser, puis sortir du parc de la Platière.

Arriver sur la petite route…et tourner prudemment à gauche, descendre sur l’ancien lit du Gier, prendre le passage sous l’autoroute. Déboucher, de l’autre côté de l’A47, en vue des restes du pont en bois de Chavillon.

Aller sur la route de la Péronnière.

Tourner alors à droite quelques mètres, puis, avant les bâtiments de l’ADAPEI, prendre à gauche le chemin du « frein » qui monte fortement jusqu’au centre de loisirs de Combérigol.

Continuer jusqu’à un petit carrefour.

Prendre tout droit et emprunter en face le petit chemin empierré qui descend vers un lotissement. Prendre le chemin, parfois boueux, qui atteint le ruisseau de la Faverge.

Le traverser au mieux (en période de fortes eaux, en amont, un passage étroit entre deux arbres permet de ne pas se mouiller les pieds… !).

Emprunter en rive gauche …

…le sentier caillouteux qui monte d’abord dans une forêt, puis longe des vergers sur le haut. Atteindre la route de Couttange.

Prendre cette route à droite.

En balcon, avec une belle vue sur la vallée et le Pilat, elle conduit, après « la Jardière », à un carrefour sur la D106.

Continuer tout droit.

Au lieu-dit « les Charnières », après la dernière maison, prendre à droite, entre un mur, à droite, et une vigne, à gauche, un vague chemin qui descend raide dans la végétation.

Après un petit bois de chênes, retour du bruit, de la pollution… et du goudron.

Descendre la petite route, passer au pied d’une ancienne carrière, ne pas traverser l’A47 sur la passerelle piétons. Avant Frontignat, retraverser le ruisseau de la Faverge, souvent à sec en aval, car très utilisé par les retenues collinaires.

A la route de Cellieu (la D106 traversée plus haut), prendre tout droit et revenir à Chavillon par la route de la Péronnière.

Après la traversée sous l’autoroute, retour au parc de la Platière.

De l’entrée principale du Parc de la Platière, descendre à gauche par les escaliers au bord du Gier.

Emprunter le chemin qui descend la rivière.

On arrive rapidement à une vieille « levée ». Longer un bief, en rive droite, et atteindre, après quelques centaines de mètres, un petit pont sur le Gier.

Le traverser, puis sortir du parc de la Platière.

Arriver sur la petite route…
…et tourner prudemment à gauche, descendre sur l’ancien lit du Gier, prendre le passage sous l’autoroute. Déboucher, de l’autre côté de l’A47, en vue des restes du pont en bois de Chavillon.

Tourner à gauche sur la route de la Perronière que l’on emprunte jusqu’à la maison de retraite.

Suivre alors à droite le petit chemin qui longe cette maison de retraite jusqu’à une fourche (vieux puits).

Sur la droite un joli chemin passe en bordure d’un pré. Il fait bientôt un large virage montant sur la gauche, domine le verger conservatoire, et débouche sur un lotissement au niveau de la rue du verger.

Suivre la petite route et déboucher sur la route de Salcigneux au niveau d’un stop.

La suivre sur la droite, dépasser la rue qui mène à la ferme Sorlin.

Après une épingle à cheveux, prendre à droite entre des maisons un petit chemin piétonnier, barré par une grosse pierre.

Le suivre jusqu’à retrouver la route de Salcigneux. La longer sur la droite derrière une barrière en bois jusqu’au passage piétons qui permet de traverser pour atteindre un court chemin de tracteur en face. Arriver au sommet d’une butte. Vue au sud sur le Pilat et, en contrebas, le vallon des Arcs.

A droite, un sentier conduit au chemin des 4 Vents.

Le suivre à droite, puis tourner à gauche à la croix (érigée en 1914 ) puis encore à gauche sur la rue du Bois des Côtes qui traverse la route de l’Aqueduc pour se prolonger par une ruelle descendante.

Longer la micro-crêche, traverser (prudence) la route de saint Chamond, prendre à gauche de l’autre côté, le chemin en terre.

Après deux cent mètres, bien repérer un petit sentier qui prend à gauche dans la végétation. Suivre alors ce joli sentier jusqu’à l’arrivée sur un chemin carrossable que l’on emprunte à droite (sud).

Traverser des lotissements (bien suivre les balises, cheminement parfois un peu compliqué), descendre parfois sur des marches d’escalier.

Arriver sur le Chemin de la Rivière que l’on suit à gauche jusqu’au bas de la route de Salcigneux. Celle-ci débouche sur la rue du Faubourg de Couzon. Touner à gauche, puis à droite.

Traverser l’autoroute sur le « pont bleu ».

On arrive au vieux pont en pierre sur le Gier. Après quelques centaines de mètres, prendre à gauche entre les maisons le chemin du Gier qui mène à la porte ouest du parc de la Platière.

Aller au contenu principal