Point sur le budget 2017

Accueil du site > fr > Vie Municipale > Le Budget de la Ville > Point sur le budget 2017
Après le Débat d’Orientation Budgétaire (conseil municipal de janvier dernier), le Budget Prévisionnel 2017 a été adopté lors de la séance du mois de mars 2017. En cette 3ème année de mandat, dans un contexte de contrainte budgétaire importante, la commune présente un budget préservant une fois encore ses équilibres financiers majeurs.
Ce budget 2017 a été construit selon les quatre piliers qui guident l’action de l’équipe municipale depuis mars 2014 : poursuite d’une gestion rigoureuse des dépenses de fonctionnement, maintien des taux d’imposition locaux malgré la baisse continue des dotations de l’Etat, maitrise de l’endettement et conservation d’une capacité d’investissement significative.

Le vote de ce budget 2017 est également l’occasion de faire le point à mi-mandat du chemin parcouru depuis les élections municipales de 2014.

Une gestion rigoureuse et des contraintes financières fortes

Nous menons une réflexion permanente sur nos organisations et tout ce que les services ont pu produire en matière d’efforts et d’efficience a permis de préserver la bonne situation financière de notre collectivité. Tous les postes du budget sont ainsi mis à contribution et cela nous permet de constater une baisse significative de nos dépenses de fonctionnement.



Dans un contexte financier très difficile, lié notamment à la baisse massive et durable des concours financiers de l’Etat, la collectivité gère avec rigueur ses dépenses de fonctionnement (masse salariale, charges générales...).
En 2017, le cadrage prudent des dépenses reste donc nécessaire et la maîtrise des dépenses doit se poursuivre. Nous anticipons ainsi pour compenser les pertes de recettes attendues et maintenir une épargne suffisante.
Toutefois, tout comme les deux exercices budgétaires précédents, les élus ont souhaité maintenir au même niveau les subventions versées aux associations de notre commune. Ce choix est la preuve d’une volonté renouvelée de soutenir notre tissu associatif.

La poursuite du désengagement de l’Etat

La baisse de 3,7 Mds d’€/an des dotations de l’Etat initiée dès 2014, se traduit pour la commune par une perte significative de ses ressources liées à la DGF (Dotation Globale de Fonctionnement). Cette baisse est définitive et pérenne.



Dans ce contexte, les recettes réelles de fonctionnement continuent leur chute. La réflexion sur le recensement des outils permettant d’identifier des marges de manœuvre, en dépenses comme en recettes, est donc poursuivie pour l’exercice 2017.



Maintien des taux d’imposition

L’objectif principal de cette gestion rigoureuse est de conserver une épargne significative, permettant ainsi à la collectivité de maintenir un bon niveau d’autofinancement de ses investissements.
En accord avec nos engagements, le levier fiscal ne sera pas utilisé comme variable d’ajustement. Nous confirmons que l’augmentation des taux des impôts locaux (taxe d’habitation, taxes foncières sur les propriétés bâties et non bâties) n’est pas envisagée sur la durée de ce mandat.

La maîtrise de l’endettement

La gestion financière instituée depuis notre élection et le niveau d’autofinancement obtenu, conduisent à ne pas solliciter le recours à l’emprunt et de conserver cette possibilité pour des investissements majeurs d’ici à la fin du mandat tout en conservant un taux d’endettement très favorable.
Ainsi, l’encours de la dette s’établi en fin d’année 2016 à 5.216 M€.
La situation est donc saine, nous préservons notre épargne brute, ce surplus de recettes qui nous permet de financer les investissements en limitant l’emprunt et les frais financiers qui en découlent.



Notre stratégie financière équilibrée nous permet de poursuivre le désendettement de la commune. Nous préservons ainsi la capacité de la collectivité à intervenir dans les services rendus au public comme dans les investissements.

Une capacité d’investissement significative

Depuis les élections de 2014, certains choix ont été opérés afin de répondre à des besoins à court mais également à plus long terme pour les Grandcroisiens. Profitons de cette année charnière pour rappeler quelques réalisations à mi-mandat.

Un effort porté sur l’entretien et l’amélioration du patrimoine municipal existant :
  • Réhabilitation de la ferme Sorlin en intégrant un renforcement de l’isolation phonique et thermique du bâtiment,
  • Réfection de plusieurs toitures : Mairie, cantine de l’école Renée Peillon, bâtiment de La Poste
  • Ecoles : réfection d’enrobés dans les cours, remplacement de châssis vitrés et installation de volets roulants,
  • Plan lumière : optimisation des points lumineux et déploiement des ampoules LED,
  • Mairie : réaménagement de la zone accueil avec création de l’espace passeports, création de la zone police municipale, rafraichissement de la salle du conseil et de certains bureaux.,
  • Médiathèque : rénovation de l’espace jeunesse,
  • Programmation et réalisation de travaux d’accessibilité,
  • Gymnase Roger Rivière : extension du mur d’escalade.

Une volonté d’apporter de nouveaux services grâce à de nouveaux équipements et acquisitions :
  • Pôle intergénérationnel : réhabilitation du bâtiment permettant d’accueillir en un même lieu la petite enfance avec 48 places, l’école municipale de musique et l’association le Bon Accueil,
  • Salle communale place JB Cornet : création d’une nouvelle salle communale de 170 m2, bâtiment disposant d’une isolation thermique renforcée,
  • Projet Cœur de ville : financement initié en 2015 pour une durée de 5 ans et programmation du projet avec l’opérateur EPORA. Début des travaux prévu en 2018.
  • Acquisitions : château Benoit (patrimoine historique de la commune) et ancien site ADAPEI dans une logique de réserve foncière intéressante,
  • Vidéoprotection : déploiement progressif des caméras sur le territoire communal,
  • Création des jardins partagés du Dorlay,
  • Voirie : réfection rue Jean Jaurès et création d’un plateau traversant, sécurisation rue de Burlat et rue de la Rive, travaux route de la Vallée, impasse de la Briqueterie,
  • Acquisition d’une balayeuse et véhicule utilitaire pour le Centre Technique Municipal et véhicule pour la Police Municipale.



Notre volonté est donc de conserver une capacité d’investissement significative pour permettre l’amélioration de patrimoine municipal mais également pour construire des équipements nouveaux ou réaménager des équipements existants pour répondre aux évolutions des besoins des Grandcroisiens.
Mairie de La Grand’Croix - 2 rue Jean Jaurès - 42320 La Grand’Croix
Tél 04 77 73 22 43 - Fax 04 77 73 41 20 - mairie-de-grand-croix@wanadoo.fr